La Compagnie Espèces de… est une compagnie de théâtre action qui développe des projets artistiques visant l’émancipation individuelle et collective.

 

Les axes de travail de la Compagnie

1. La création collective dans une esthétique en lien avec le réel

2. Faire que les histoires se racontent et les publics se rencontrent

Ancrage dans un territoire ;

S’ancrer dans la proximité ;

S’ancrer dans un ailleurs ;

Carrefours - rencontres ;

3. Formation à une pratique artistique théâtrale spécifique

Formation de comédiens – animateurs ;

Formations d’intervenants sociaux ou éducatifs ;

4. Médiation culturelle - une spécificité du théâtre action

La Compagnie Espèces de… est constituée d’un trio féminin d’artistes, un collectif permanent qui décide des lignes artistiques ainsi que de la gestion institutionnelle ; nous assurons la cohérence entre le projet, les qualités théâtrales spécifiques des productions, la responsabilité à l’égard des publics en création,les dimensions pédagogiques, politiques et esthétiques particulières à ses pratiques et l’articulation entre le travail de la compagnie et le milieu social et culturel où il se développe.

Nous menons, depuis la création de la compagnie, l’ensemble des tâches incombant à une entreprise culturelle.

Nous donnons la parole et nous créons avec les « oubliés » de notre société ;

nous sommes “accoucheuses” de ces paroles ;

nous sommes des créatrices au service de la représentation de celles-ci, rendant ainsi la culture accessible au plus grand nombre, par sa pratique au travers d’ateliers théâtre, en conviant les publics participants à devenir « acteurs » et citoyens actifs.

Nous sommes actrices de la « démocratie culturelle ».

Nous travaillons à faire émerger les cultures, mais aussi, à en stimuler le goût.

Aujourd’hui, nous sommes persuadées que remettre en lien les secteurs associatifs et culturels permettra aux citoyens d’accéder et d’améliorer leur intérêt pour les cultures.

Nous nous engageons, dès maintenant, avec différents acteurs culturels, pour œuvrer ensemble, à une médiation culturelle large et pertinente.

Nous sommes toutes trois issues de l’ESACT - Conservatoire Royal de Liège.

 

En 2000, nous créons la compagnie Espèces de...

L’association installe son siège social à Saint-Léonard, un quartier populaire liégeois où cohabitent plus de 90 nationalités différentes. Les prémices de notre inscription culturelle dans un quartier avec ses richesses, ses possibilités d’échanges et aussi ses peurs, ses incompréhensions et ses problèmes de communications.

De manière récurrente entre 2001 à 2007, nous pratiquons le théâtre forum.

 

Entre 2001 et 2004, nous créons Louise, une première création collective qui s’écrit à partir d’interviews de femmes aux parcours singuliers, de lectures et de récits biographiques avec un travail de recherches historiques, d’enquêtes et d’interviews.

Autour des représentations, des rencontres intergénérationnelles s’organisent. Cette première création autonome a obtenu le soutien du CAPT (premier projet).

 

En 2004Nocif inspiré par du travail de terrain et du "Bouc" de Fassbinder.

En 2006Joli Ciel !, spectacle commandé par SOFFT1, et Max et Léna, commande de Sidaction Liège.

En parallèle, en principal et encore à ce jour, nous créons des ateliers de créations théâtrales.

 

En 2007, rencontre avec Majo Hansotte et Les intelligences citoyennes2.

Étape fondatrice de notre inscription spécifique dans l’animation d’ateliers de créations théâtrales à vocation citoyenne et dans notre démarche de création avec la pratique de la méthode du « Dire le juste et l’injuste ».

 

En 2009, obtention d’aide à l’emploi de la Région wallonne - points APE.

Première subvention récurrente qui nous permet de stabiliser les emplois des comédiennes et qui permet  d’inscrire la démarche artistique et pédagogique de la compagnie dans une action sur du plus long terme, condition indispensable au travail de création avec nos publics participants.

Lancement du premier événement lié au « Dire le juste et l’injuste » "C'est Juste Notre Vie... ?"

HELMO3 : Interventions dans des programmes de formations de futurs intervenants pédagogiques et avec CASTA4 et CREACOL5 pour des futurs comédiens animateurs.

En 2010, diversification des ressources financières de la compagnie pour assurer nos emplois et ceux des artistes associés à notre démarche.

En 2014, année du premier conventionnement comme compagnie de théâtre-action. Nous pouvons dès lors réaliser des objectifs émergés de nos expériences précédentes et qui ne peuvent aboutir que dans la durée :

  • le travail de création autonome avec et au départ des publics participants ;

  • la consolidation d’un réseau de diffusion pour les différentes créations et ainsi travailler à leur visibilité.

En 2015, Quelle qu’en soit l’issue !, création autonome est le fruit d’une collaboration avec des partenaires culturels et associatifs.

Celle-ci permettra également de faire aboutir le projet culturel de rencontre avec les publics-spectateurs : La tisseuse, une maison à partager. Spectacle créé avec le soutien du CAPT.

En 2016, agrément pour 5 ans du Fonds Social Européen : soutien renforcé aux ateliers de créations théâtrales.

Notre parcours professionnel a permis que des univers artistiques, des rapports aux publics et une approche du travail d’atelier se confirment. Ceux-ci déterminent le type de diffusion de l'ensemble des créations de la compagnie.


 

1 Sofft : Service d’Orientation pour Femmes à la recherche d’une Formation ou d’un Travail est un organisme d’insertion socioprofessionnelle (OISP) agréé par la Région Wallonne.

2 Il s’agit de favoriser l’accès à la dimension politique de l’existence, en donnant au terme politique son sens premier à savoir l’engagement personnel au profit du bien commun et de l’intérêt général. A partir de témoignages de vie ordinaire, de récits d’injustices partagées, cette approche, constitue un moteur pour une démarche citoyenne de créativité politique, d’impertinence critique, de propositions de projets tout en favorisant l’apparition de théâtralités « éclatées » faisant appel à des formes artistiques

différentes mais complémentaires car toutes porteuses d’un même propos.

3 Haute Ecole Libre Mosane.

4 CASTA : Comédiens Animateurs Spécialisés en Théâtre Action - Formation financée par le FSE.

5 CREACOL : cycle de formation à l'animation de création théâtrale collective du Centre du Théâtre Action.

L'équipe 

BEATRICE CUE ALVAREZ

Comédienne animatrice

Sortie en 1996 du Conservatoire Royal de Liège, elle a joué dans "Espèces de femmes" (Patrick Bebi), "Les années Fléaux" (Frédéric Neige),  "L’exception et la règle" (Pietro Varrasso), avec le studio Jeunes acteurs du Théâtre National dans "Le mariage forcé" (Pierre Laroche) et "Faut pas payer !" (Lorent Wanson) et à participé au "Grand Ramassage des peurs"  (Claude Enuset). 

Elle a travaillé avec d'autres compagnies de Théâtre-action, dans "No Limits !" et  "Jobforlife.be" (Théâtre du Public) et "Tripalium" (Collectif Libertalia).

On a aussi pu la voir au cinéma dans "Aller Retour" de Mohammed Hamra.

Depuis 2009 elle travaille à temps plein pour la Compagnie Espèces de…, où elle anime différents ateliers et stages. Elle est une des membres fondatrices de la compagnie et a participé aux créations collectives de "Louise", "Nocif", "Joli Ciel ?", "Max et Léna" et "Quelle qu'en soit l'issue !".

Elle travaille actuellement à la nouvelle création professionnelle de la compagnie.

ISABEL CUE ALVAREZ

Comédienne animatrice

Elle suit la Formation des comédiens-animateurs au Conservatoire Royal de Liège avant de travailler plusieurs années comme comédienne et animatrice à la Compagnie du Brocoli.

Elle obtient son Premier Prix d’art dramatique en 1994.

Différents stages complètent sa formation : danse contemporaine, corps et voix, conte, rythme, chant, écriture du théâtre forum, ainsi qu'une formation à la communication non violente et une formation au théâtre de l’opprimé.

Elle a joué dans "Espèces de femmes" (Patrick Bebi), "Cuisines et dépendances" (Patrick Donnay), "C.Q.F.D." (Lorent Wanson), "L’exception et la règle" (Pietro Varrasso), "Tout, tout de suite" (Philippe Dumoulin).

Depuis 2009 elle travaille à temps plein pour la Compagnie Espèces de…, dont elle est membre fondatrice et a participé aux créations collectives de "Louise", "Nocif", "Joli Ciel ?", "Max et Léna" et "Quelle qu'en soit l'issue !".

Depuis 1985, elle anime de nombreux ateliers.

MARTINE LEONET

Comédienne animatrice

Formée au Conservatoire Royal de Liège où elle obtient son Premier Prix d’art dramatique en 1993, elle est comédienne dans "L’Annonce faite à Marie" et "La Mère" (Jacques Delcuvellerie), "Dominique a la rougeole" (Philippe Grandhenry), "Don Juan revient de guerre" (Mathias Simons), "On dirait des vrais" et "C.Q.F.D." (Lorent Wanson) "Montenero" (Matine de Michele).

Elle a aussi joué dans plusieurs spectacles "jeunes publics", avec le Zététique Théâtre, "Judith, trop tôt sans doute" (Luc Dumont), "Narcisse et moi et moi et moi ..." (Isabelle Gyselinx) et "Les Portes de Cogitanies" (Baptiste Isaïa) et avec les Ateliers de la Colline dans "J’irai pas !" (Mathias Simons).

Depuis 2009 elle travaille à temps plein pour la Compagnie Espèces de…, dont elle est membre fondatrice et anime de nombreux ateliers et stages. Elle a participé à plusieurs projets, dont "Louise", "Nocif", "Joli Ciel ?", "Max et Léna" et "Quelle qu'en soit l'issue !".

Elle travaille actuellement à la nouvelle création professionnelle de la compagnie.

Collaborateurs réguliers de la Compagnie

Hadrien Jeangette

régisseur

Alice Laruelle

comédienne animatrice

François Laurent - dit l'Ami Terrien

artiste slameur

Fabrice Piazza 

comédien, comédien-animateur, formateur

Ilari Bertolazo

secrétariat, administratif

Nicolas Bruno

comédien-animateur

Julie Burg

comédienne-animatrice

Baptiste Isaïa

conseillé artistique

follow us :
  • Facebook Social Icon